Articles

Affichage des articles du juin, 2020

Je choisis d'avoir le choix

Image
Même si nous ne nous en rendons pas toujours compte, à chaque moment de notre vie, nous avons accès à une infinité de choix.Je dirais même plus, et ça va en agacer plus d’un(e), que ce qui nous arrive dans le moment présent est le résultat de choix que nous avons fait dans le passé. Que cela nous plaise ou non.C’est très énervant je sais. Et je suis sans doute la première concernée ! Ce qui se passe en réalité, c’est que beaucoup d’entre nous ont fait ces choix inconsciemment, et nous pensons que nous n’avons pas le choix. D’ailleurs, c’est quelque chose que nous entendons souvent, voire que nous disons nous-même régulièrement : « Je n’ai pas le choix, je dois faire ceci ou cela. » Ou plus agressif, « tu crois que j’ai le choix ? » En fait, oui, nous l’avons. Et pas seulement de temps en temps, nous l'avons...
Bon, j'entends déjà ceux qui me connaissent bien protester avec la dernière énergie, mais tu nous a dit que « toujours » et « jamais », ça n'existait pas. C'est vr…

Parlons de choix

Image
Avez-vous déjà constaté à quel point on peut se sentir coincé lorsqu'on a le choix entre deux options qui semblent aussi bonnes l'une que l'autre ?  En fait, nous ne voulons pas simplement faire « un bon choix », nous voulons faire le « meilleur choix » voire même le « choix parfait ».  Mais si nous hésitons entre plusieurs possibilités, c'est que visiblement il n'y a pas de « choix parfait ». Si ce type de choix existait, il serait facile à faire : il s’imposerait à nous avec force ou logique, plus besoin d'y réfléchir ou d'en discuter...  Alors, si nous pouvions abandonner l'idée qu'entre deux options l'une est bonne, et que l’autre est forcément mauvaise, ça deviendrait beaucoup plus simple.  Entre ces deux options, pourquoi ne pas choisir celle qui nous semble la plus facile, ou la plus drôle, ou la plus originale, ou la plus...  (ce que vous voulez), tout en se souvenant que cette option n’est pas intrinsèquement « bonne » et qu'elle n&…

Avoir confiance : après la pluie...

Image
Après une année 2019 en demi-teinte au niveau business (façon élégante de dire qu’elle était mauvaise !) 2020 se présentait sous les meilleurs augures. Plusieurs clients m’avaient demandé des jours de formation sur différents thèmes, 1 pour l’un, 2 pour un autre, 4 pour un troisième et plus d’une dizaine de jours pour un quatrième...  Entre fin mars et fin juin, c’était au bas mot une vingtaine de journées de formation qui étaient prévues ! De plus deux personnes avaient pris contact avec moi pour démarrer des accompagnements personnalisés.Que pouvais-je demander de plus ?

Et puis la vague du coronavirus a déferlé sur le monde, et le confinement a été déclaré. Tout s’est arrêté, et mon emploi du temps si agréablement rempli a commencé à ressembler au désert, comme pour beaucoup d’autres. Installée en libéral, si je ne travaille pas, je ne gagne pas d'argent. Pas de salaire, pas de chômage partiel, pas d'indemnités chômage, je ne suis même pas intermittente du spectacle, bien qu…