Articles

Affichage des articles du novembre, 2019

Savoir dire NON et poser les limites

Image
La plupart des gens me voient comme une personne déterminée, qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense et qui sait ce qu'elle veut, ce qui est en fait assez proche de la réalité. Pourtant, malgré mon assurance et mon bagout, je peux me retrouver en difficulté quand il s'agit de mettre les limites à certaines personnes dans certaines situations. En d'autres termes, j'ai encore parfois du mal à dire « NON, ça suffit, je ne suis pas d’accord » Et oui, on pourrait penser que je gère parfaitement (après tout cela fait partie de ce que j’enseigne aux autres, non ?) mais je reconnais bien humblement qu’il m'est quelquefois difficile de formuler des phrases comme « ceci n'est pas acceptable » ou « je dois vous dire que vous outrepassez les limites ». Je vous l’accorde « vous dépassez les bornes », ça irait aussi, mais j’aime le langage châtié… Et puis dans certains cas, utiliser le registre soutenu dans un contexte plutôt familier ou courant peut créer un cont…

Sortir de ma zone de confort : le voyage à Milan

Image
On parle beaucoup de zone de confort, c’est un terme à la mode. On ne sait pas trop ce que ça veut dire, mais on l’emploie souvent. Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous ma définition et une expérience récente de « sortie » de ma propre zone. La zone de confort est une zone virtuelle, où nous nous se déplaçons avec un sentiment de contrôle ou de maîtrise. Ce sont toutes les choses que nous pouvons faire relativement facilement, qui nous demandent peu, voire pas d’effort, ce sont toutes les situations que nous gérons avec aisance. Nous nous déplaçons dans cette zone en fonction des événements et des choses que nous avons à faire. Dans cette zone, nos niveaux de stress et d’anxiété sont relativement bas. Nous pouvons y accomplir différentes tâches avec un niveau de performance constant. Cette zone est délimitée par des frontières invisibles et inconscientes, et nous y évoluons facilement et en confort. Cependant ce n’est pas dans cette zone que nous pouvons progresser, et avance…

Le syndrome de l'aidant sans le sou

Image
Traduit de l’anglais « penniless healer syndrome » le syndrome de « l’aidant sans le sou» est une « maladie » qui touche de nombreux praticiens de bien-être, énergéticiens, coaches etc. qui veulent tellement avoir de nouveaux clients qu’ils acceptent de travailler pour la moitié, voire pour un tiers de ce qu’ils pourraient demander. 
Il y en a même qui travaillent pour rien en pensant que cela va leur ouvrir des portes et leur apporter du business dans un avenir proche. Je l’ai fait, je comprends très bien qu'on puisse croire cela !
Il semble que je ne sois pas la seule dans ce cas. Je connais beaucoup de gens qui sont prêts à travailler pour moins que ce qu’ils pourraient demander, de peur que le « vrai prix » fasse fuir les clients potentiels. 
Les objections comme « c’est trop cher », « je ne peux pas me le permettre » « ce serait un sacrifice » etc. semblent difficile à contrer !
Nous sommes nombreux à avoir essayé de nous persuader nous-mêmes que c’était une bonne chose de t…