Croyances limitantes et programmes positifs

J’ai lu beaucoup de livres, assisté à des séminaires et des webinars qui voulaient m’expliquer comment je pouvais mieux réussir dans ma vie, personnellement et professionnellement. Je suis curieuse, j’aime apprendre, et je me dis que si j’en retire ne serait-ce qu’une seule bonne idée, j’ai gagné ! Alors, je lis, j'écoute, j'apprends !

J’ai donc compilé une liste de quelques-unes des « règles de réussite » qui m’ont ainsi été enseignées comme un message quasi divin. Certaines sont facilement applicables, d’autres beaucoup moins.

Chacune de ces idées est cependant censée nous aider à créer des changements positifs dans nos vies.

Donc si nous voulons réussir dans la vie, nous devons : (je ne peux pas m’empêcher d’y aller de mes petits commentaires, bien sûr !)

  • Croire en nous-même (Yeah baby, go, go go, tu peux le faire !)
  • Etre clair(e) sur nos priorités (Okay, mais avec souplesse alors ! )
  • Prendre nos responsabilités (Tiens, un thème pour un prochain article / blogpost)
  • Méditer tous les jours (Pendant 45 minutes bien sûr, sinon ça ne vaut pas la peine !)
  • Pratiquer la pleine conscience (Késako ?)
  • Se concentrer sur ce que nous voulons (Encore faudrait-il savoir ce que nous voulons. Bien souvent nous savons ce que nous ne voulons pas ou plus, mais pas ce que nous voudrions vraiment !)
  • Apprendre à visualiser nos objectifs atteints (Certes)
  • Ne jamais laisser personne décider pour nous (Plus facile à dire qu’à faire !)
  • Voir les choses en grand (Tant qu’à faire !)
  • Gérer notre stress (Pas une mauvaise idée tiens !)
  • Penser positif (Penser oui, c’est assez facile, mais y croire ?)
  • Se fixer des buts précis et les revoir souvent (D’accord)
  • Vérifier nos résultats et les ajuster si nécessaire (Oui aussi !) 
  • Etre tolérant(e) 
  • Faire ce que nous faisons avec tout notre cœur (Parce qu'il y a une autre façon de faire ?)
  • Etre courageux
  • Etre honnête
  • Travailler dur (Oh la la, ça commence à ressembler à des dogmes là !)
  • Avoir la foi (Qu’est-ce que je disais ?)
  • Si nous avons donné notre accord pour faire quelque chose, prendre du plaisir à le faire (Et surtout ne pas changer d’avis alors ?)
  • Etre fort(e) 
  • Gérer son temps, être organisé(e) (oui !!!)
  • S’habiller comme il faut (C’est comment ça ?)
  • Apprendre à se vendre (Voilà une phrase qui devrait en faire grimacer plus d’un / d’une, à commencer par moi !)
  • Prendre du temps pour soi, pour se régénérer, se ressourcer, etc. (Zen baby ! )
  • Manger comme il faut (Sauf que personne n’est d’accord sur ce que cela veut dire !)
  • Aider les autres (A condition qu’ils le demandent explicitement !!! Point de Sauveur parmi nous ! Ou bien ?)
  • Être optimiste (Comme si ça se commandait ça !)
  • Faire confiance aux autres et être digne de leur confiance (Oh, en voilà un gros morceau ! )
  • Ne pas procrastiner (http://blog.scmformations.fr/ )
  • Rester en forme (C’est sûr qu’une fois qu’on aura fait tout ce qui précède, si on n’est pas mort de fatigue, c’est qu’on est en forme !!!)
  • Voir les problèmes comme des opportunités (Okay l’idée du changement de perception, j’aime bien !)
  • Ne pas avoir peur de la réussite (Travail à faire sur nos croyances)
  • Agir, faire quelque chose (C’est sûr qu’il ne suffit pas de penser et de rester assis en attendant que ça arrive !)
  • Ne jamais abandonner (C’est vrai que les gens qui ont bien réussi sont ceux qui ont échoué souvent mais ont continué malgré tout jusqu’à ce que ça marche !)

Il y en a d’autre, mais je vais m’arrêter là parce que cette liste me donne déjà le tournis, (malgré mon mauvais esprit) ! 

Franchement, si je dois suivre tous ces préceptes, et mettre en œuvre leurs enseignements, c’est un boulot à plein temps, je ne vais pas avoir le temps de faire grand-chose d’autre !!!
Mais si on en croit cette belle liste, nous aurions en main toutes les clés pour réussir.

Donc y’a plus qu’à faire, allez ce doit être possible si on en prend un à la fois...

Oui, oui, OUI !!!

Et en fait non, non, NON !!!

Car tous ces beaux préceptes ne font pas le poids devant toutes ces croyances négatives que nous avons emmagasinées au cours des années.

Et puisque nous sommes dans les listes, en voici une autre, sur les croyances limitantes, que vous pourrez compléter à loisir (si je puis dire !)

Souvenez-vous comment se sont créées nos croyances. Il a suffi qu’un de nos tiers référent, une personne importante de notre vie (ou plusieurs !) nous répète une chose trois fois pour nous commencions à la croire. Et ensuite, dans un souci de congruence, de cohérence par rapport à nous même,  nous avons vérifié ces croyances :

  • Je suis bête / stupide / idiot / nul 
  • Je ne suis pas assez bien
  • Je ne vaux pas grand-chose
  • Si les gens me connaissaient vraiment, ils n’auraient pas confiance en moi.
  • J’ai des doutes quant à ma capacité à réussir.
  • Ça ne vaut pas la peine de faire tous ces efforts.
  • J'ai peur de me mettre en avant 
  • J’ai peur de me faire remarquer.
  • Qu’est-ce que les autres vont dire si je me mets en avant ?
  • J'ai peur de ne pas être à la hauteur.
  • Je ne sais pas comment faire.
  • J’ai peur de l’échec.
  • J’ai peur de réussir.
  • J’ai peur que ma vie change si je réussis.
  • J’ai peur de perdre ce que je pourrais obtenir.
  • Je n’ai pas ce qu’il faut pour réussir.
  • Je n’ai jamais connu la réussite auparavant / je n’ai jamais rien réussi
  • Personne dans ma famille n’a jamais réussi.
  • La réussite n’est pas pour moi.
  • Je ne mérite pas d’obtenir ce que je veux.
  • Je ne mérite pas d’en avoir plus que les autres.
  • Je crois que je n'en vaux pas la peine.
  • Rien ne fonctionne jamais pour moi.
  • La vie est un combat.
  • Je ne peux pas accepter d’être comme je suis
  • Je dois changer qui je suis pour être quelqu’un de bien / pour être accepté(e)
  • Etc.

Et là j’arrête parce que ça pourrait me déprimer… Donc, vous voyez, on est sur du lourd, du très lourd !

J’ai expliqué rapidement dans le premier post de cette série (lien vers l’article) comment nous pouvions faire émerger ces croyances inconscientes.

Ma proposition, pour aujourd’hui, est que vous commenciez à vous écouter parler. 

Vraiment vous écouter, et qu’à chaque fois que vous dites de vous quelque chose de rabaissant, de limitant, de négatif, vous vous arrêtiez, prenez une grand respiration, et disiez «STOP » Et que vous trouviez une autre façon de le dire.

Ou mieux encore, imaginez que je suis à côté de vous et que je vous dise avec un grand sourire « Reformule » ou « Peux-tu reformuler ce que tu viens de dire

Les gens qui me connaissent bien, qu’il s’agisse de ma famille, de mes amis ou de mes clients savent à quel point j’aime ces phrases et comme je les dis volontiers. C’est très agaçant je sais, mais tellement efficace.

Parce que beaucoup d’entre eux ont ainsi pris conscience de leur tendance à se dévaloriser, et s’arrêtent bien souvent avant que je dise les mots « fatidiques » et reformulent d’eux-mêmes. Ou bien ils se mettent à rire en disant « tu ne vas pas aimer ».

Peu importe que j’aime ou pas, ce qui est important, c'est que chacun de nous prenne conscience de ce qu’il ou elle dit de soi-même, et change ce qui n’est pas dynamisant et porteur.

C’est comme si nous pensions que de se donner des coups de pied quelque part allait nous permettre de nous ressaisir et de faire mieux.

Désolée, c’est ce qu’on a voulu nous faire croire, mais ce n’est pas comme cela que ça marche. On ne peut pas créer du positif avec du négatif.

Alors commençons par changer consciemment notre vocabulaire et notre façon de décrire nos expériences.

Et ainsi nous serons prêts pour passer à l’étape suivante, qui est de reprogrammer notre dialogue interne pour que nous n’ayons même plus besoin d’être vigilants...

En voilà un beau programme, non ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Fixer des objectifs SMARTE

Reprogrammer son dialogue interne