Articles

Les 4 raisons principales de la procrastination

Image
Les raisons que nous donnons à notre procrastination sont plus des effets que des causes : je n’ai pas envie, j'ai la flemme, ce truc est barbant à mourir, cela ne me plait pas, cela ne m’intéresse pas, etc. Les vraies raisons sont plus subtiles.
Pour ma part, en fonction des contextes, j’ai expérimenté les quatre raisons exposées ci-dessous. Avec une petite préférence pour la dernière, qui a longtemps été la principale. J’aurais sans doute l’occasion d’en reparler !
On dit qu’on ne se refait pas, je ne suis pas d’accord. Quand on a compris d’où cela venait, et le prix que l’on payait, on peut changer ce qui ne nous sert pas.
Passons en revue ces mystérieuses raisons :
Raison n°1 : le projet n’est pas prêt.

Quand votre supérieur vous confie un projet ou un dossier, il s’attend à ce que vous le fassiez dans les délais impartis, même si vous pensez pas que ce n’est le bon moment, ou que vous n'êtes pas prêt(e). Vous allez devoir vous y mettre malgré tout, et travailler sa…

Vous arrive-t-il de procrastiner ?

Image
Le mot est lâché : procrastination ! Mais qu’est-ce que c’est en fait ? C’est l’habitude de toujours remettre à plus tard ce que nous devrons faire.
C’est une sale manie que nous sommes nombreux à avoir, et que nous détestons. Ça nous cause des problèmes, et pourtant nous continuons le faire, encore et encore. Nous remettons à demain, ou aux calendes grecques (c’est-à-dire à jamais !!!) ce que nous avons besoin de faire, ce que nous devrions faire, ce que nous sommes censés faire, même si cela va nous mettre dans l’embarras et nous causer des soucis.
La procrastination peut en effet nous coûter très cher, aussi bien en termes financiers qu’émotionnels. Nous ne sommes pas aussi productifs, nous ne terminons pas ce que nous avons à faire, nous pouvons nous mettre en danger par rapport à des échéances à respecter, nous n’avançons pas dans nos vies, que ce soit au niveau professionnel ou personnel.
La procrastination nous empêche de nous sentir légers et joyeux. Lorsque les gens remettent …

Une minute pour le faire

Image
Je ne sais pas pour vous, mais j'ai souvent le sentiment de courir après le temps, je me plains de ne pas avoir le temps, et je soupire quand quelqu’un me suggère d’ajouter une chose de plus à ma déjà très longue To Do List !
En cherchant des solutions, je me suis souvenue de « The one minute manager » de Kenneth Blanchard et Spencer Johnson, que j'ai lu il y  a quelque temps. Ils y présentent toutes sortes de trucs et astuces visant à améliorer l’efficacité, et, cerise sur le gâteau, réalisables en une minute.
Et oui, en une simple petite minute. On doit pouvoir trouver ça dans nos emplois du temps, non ?
Commencez par écrire votre objectif minute : une fois que vous avez défini votre objectif selon les critères SMARTE (Spécifique, Mesurable, Atteint assez facilement, Réaliste, Temporel, et qui respecte l’Ecologie de la personne, son Environnement) rédigez le de façon précise, en 250 mots maximum, afin que cela tienne sur une petite fiche que vous garderez avec vous. Il doit pou…

Déterminer ses priorités

Image
Nous l’avons vu dans les deux précédents billets d’humeur sur le thème des objectifs, il ne s'agit pas de prendre de bonnes résolutions. Nous savons tous qu'elles ne durent pas au-delà du 15 janvier, au mieux... Et à part nous donner mauvaise conscience parce que nous ne les avons pas tenues, elles ne servent pas à grand-chose. Alors essayons encore une fois quelque chose de différent.

Je vous propose un exercice de détermination de vos priorités, mais attention il ne s'agit pas de déterminer ce que vous devez absolument faire, mais ce qui est vraiment important pour vous, et que vous aimeriez vraiment accomplir cette année.
Pour ce faire, vous allez lister que ce que voulez-vous faire chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année. Posez la réflexion en ces termes :
Chaque jour je veux être sûr(e) que je fais … Faites la liste de cinq choses maximum que vous voulez faire chaque jour. Ce peut être juste une ou deux, mais pas plus de cinq. Cela vous obligera à faire …

Fixer des objectifs SMARTE

Image
Objectif, oui mais comment le déterminer ?
Un objectif, c'est un résultat auquel nous voulons arriver, un changement que nous souhaitons apporter à une situation. Vous connaissez sans doute les acronymes MALIN ou SMART, qui déclinent les critères à remplir pour atteindre plus facilement ses objectifs.
Je vous propose une version un peu différente : l’objectif SMARTE. Pas parce que je veux absolument tout féminiser (quoique !)  mais parce qu’il y a un sixième critère que je souhaite ajouter, car il apporte un complément intéressant.
L’objectif doit être Spécifique, présenter une seule action et ne pas dépendre d'éléments dont vous n’avez pas la maîtrise. Il doit être exprimé de façon claire et précise, en termes positifs et formulé au présent, comme s’il avait déjà été atteint. Il doit commencer par je suis, je fais, j’ai ou je… plus un verbe d’action au présent.
L’objectif doit être Mesurable, c’est-à-dire formulé de telle sorte que l’on sache quand il est atteint : il doit donc…

Bonnes résolutions ou objectifs ?

Image
Avez-vous pris de bonnes résolutions pour 2018 ?
Vous savez de quoi je parle, ces décisions que l'on prend dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier (parfois un verre à la main ?!) : « cette année, c'est décidé, je m'y mets ! Et cette fois sera la bonne ! Je me (re)mets au sport ou je perds enfin ces satanés kilos ou j'arrête de fumer ou je change de boulot ou je prends du temps pour moi ou j'arrête de crier », ou… que sais-je encore...
En début d’année, les salles de sport sont envahies de personnes farouchement motivées à enfin changer quelque chose. Puis au fil des semaines, l’assiduité décroit et seuls les inconditionnels continuent à venir.
Et oui, repris par le quotidien, la plupart d’entre nous ont « oublié » ces bonnes résolutions dans les 2 à 3 semaines qui suivent... De temps en temps, un peu de remords et/ou de culpabilité nous envahit, « oh la la, je n'ai pas tenu ma résolution, il faut que je m'y remette, c'est sûr, demain je (re)commence…